Qu’est-ce qu’un feu de cheminée?

//Qu’est-ce qu’un feu de cheminée?

Qu’est-ce qu’un feu de cheminée?

Un feu de cheminée, qu’est-ce donc?

Cette année encore, la Belgique n’a pas été épargnée par les feux de cheminée. Ceux-ci représentent encore, à l’heure actuelle, plus d’1/3 des incendies domestiques. Cela veut dire que chaque année, nous dénombrons environ 3.300 interventions de pompiers pour des feux de cheminée. Leurs conséquences sont diverses et variées et peuvent aller jusqu’à l’embrasement généralisé de l’habitation.

Un feu de cheminée, qui se déclare dans le conduit, entraîne toujours au moins des dommages dus à la fumée et aux retombées de suie. Dans certains cas, il arrive aussi que le feu s’étende à des matériaux inflammables comme l’isolation ou les poutres adjacentes et cela peut mener à l’embrasement total de l’habitation.

Bien qu’un feu de cheminée ne soit pas toujours facile à détecter de l’intérieur de l’habitation, il y a certains indices qui devraient attirer l’attention de l’habitant. Voici un bref aperçu des différents éléments que l’on retrouve dans la plupart des cas :

  • une odeur particulière de fumée;
  • un ronflement anormal dans le conduit (les flammes produisent un son similaire à un essaim d’abeilles);
  • des cendres qui retombent dans la pièce comme s’il neigeait des flocons noirs ou incandescents;
  • une fumée importante à la sortie de la cheminée;
  • des étincelles, voire des flammes au bout du conduit.

Si le feu de cheminée n’est pas trop menaçant, il est possible également de couper l’arrivée d’air du poêle. Toutefois, il arrive qu’après avoir éteint soi-même le feu de cheminée, un incendie se déclare à proximité de la cheminée en raison des hautes températures causées par le feu. C’est pourquoi il est bon de rester vigilant après un feu de cheminée et que le passage des pompiers reste vivement recommandé.

En cas de feu de cheminée avancé, il est conseillé d’évacuer l’habitation au plus vite en s’assurant que toutes les personnes à l’intérieur de l’habitation aient bien quitté les lieux, de prévenir les pompiers en appelant le 112 et de préparer leur arrivée en plaçant quelqu’un le long de la rue près de l’habitation et en dégageant le passage.

Nous avons constaté que certaines personnes ont tendance à agir sans grande connaissance des incendies et commettent des actes susceptibles d’empirer la situation.

Voici un bref aperçu des erreurs à éviter :

  • ne pas jeter de seau d’eau sur les flammes, car le choc thermique peut endommager le foyer et le fissurer;
  • ne pas verser un seau d’eau par le haut du conduit, c’est dangereux et le choc thermique peut faire exploser le conduit;
  • ne pas boucher le haut de la cheminée.

Maintenant que vous en savez plus sur le feu de cheminée, voici quelques conseils pour s’en prémunir et éviter d’en arriver là :

  • Faites entretenir votre cheminée par un spécialiste : Cela paraît évident, mais bon nombre de feux de cheminée naissent après un défaut d’entretien de celle-ci;
  • Utilisez du bois sec, non résineux et non traité : En effet, il n’est pas rare que des personnes utilisent du bois récupéré de palettes pour allumer leur foyer. Cela est très néfaste pour l’installation qui aura tendance à s’encrasser beaucoup plus vite;
  • Ne brûlez pas trop de bois en une fois : “Un feu de cheminée survient généralement lors d’une réaction chimique à des températures au-delà de 500 degrés” explique Dirk Maes, expert en prévention incendie. “Dans les poêles bien réglés, les températures atteignent 230°C, mais dans les inserts à bois, le risque est beaucoup plus élevé. C’est pourquoi il est important de ne pas brûler trop de bois à la fois, sinon la température grimpe rapidement”.
  • Laissez le clapet de l’âtre ouvert : plus le feu est ventilé, meilleure sera la combustion. A l’inverse, si vous coupez l’arrivé d’air de votre feu, celui-ci aura tendance à s’étouffer et à générer beaucoup plus de suie.
  • Ventilez quand vous faites du feu : Dans la même optique, les maisons basses énergies et passives n’offrent pas une bonne ventilation au foyer. Ventiler votre foyer permettra non seulement d’avoir de meilleures conditions de combustion mais aussi d’éviter le risque d’intoxication au CO.

Dans la perspective de la saison prochaine, ne perdez pas de vue votre sécurité et celle de votre entourage. C’est pourquoi, il est chaudement recommandé d’utiliser vos cheminées avec raison et de les faire entretenir en bon père de famille. Il est également possible d’avoir la visite gratuite à domicile d’un conseiller en prévention incendie. Ces précieux conseils vous permettront de limiter les risques d’incendie au sein de votre habitation.

Vous disposez également d'une cheminée ? Cessez de prendre des risques et faites appel à l'un de nos ramoneurs certifiés !

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Comment contenir un feu de cheminée?

novembre 9th, 2018|

En savoir plus

Comment bien redémarrer la saison?

octobre 16th, 2018|

En savoir plus

Réglementation du chauffage à bois

septembre 5th, 2018|

En savoir plus

Par | 2019-02-06T11:10:21+00:00 mars 29th, 2018|Catégories : Articles|0 commentaire

À propos de l'auteur :